Blessures aux hanches, genoux ou chevilles et votre ostéopathe

L'importance de la fréquence de vos soins en ostéopathie
7 mai 2012
Blessures musculaires et votre ostéopathe
11 juillet 2012

Blessures aux hanches, genoux ou chevilles et votre ostéopathe

Blessures aux hanches, genoux ou chevilles et votre ostéopathe

Connaissez-vous quelqu’un  qui semble être extrêmement «sujet aux blessures» ?   Quelqu’un  qui se plaint constamment de douleurs au dos, aux hanches, aux  genoux ou aux chevilles? Est-ce que ces blessures   semblent  toujours survenir lors du travail quotidien ou d’activités  récréatives?

 

Croyez-le ou non, ces personnes sujettes aux blessures ne sont  probablement pas des personnes insouciantes ou malhabiles ou  simplement des personnes qui «se plaignent».  Elles ont peut-être  des désordres   neuro-musculo-squelettiques qui les rendent plus  vulnérables aux blessures des membres inférieurs.  Ce n’est pas le genre de   situation avec laquelle il faut vivre. Il y a une solution : la  ostéopathie. Vous pouvez faire une énorme différence   dans la vie  de ces personnes en leur faisant connaître l’ostéopathie.

 

Pourquoi certains individus sont-ils plus sujets aux blessures  articulaires que d’autres?

 

La réponse est simple: une mauvaise  posture entraînant un alignement anormal. Un alignement inadéquat de  la colonne vertébrale peut affecter d’autres articulations du corps.  Rappelez-vous ce vieux refrain de votre enfance : « La hanche est  dans la cuisse, la cuisse est dans le genou, le genou est… » Eh  bien! ce petit refrain tombe à point : une mauvaise posture affecte  non seulement votre dos mais cause des dommages à vos bras et vos  jambes. Par exemple, si votre colonne et vos hanches sont  désalignées, vos jambes peuvent être légèrement déséquilibrées.  Résultat: en marchant ou en courant, vos genoux et vos chevilles  recevront une charge disproportionnée de force, prédisposant une ou  plusieurs articulations aux blessures et à la dégénérescence.

 

S’occuper de la personne dans sa globalité

 

Lorsqu’on développe des programmes de  prévention contre les blessures, tenir compte du lien entre les  articulations et la partie inférieure du corps pourrait sembler être le gros bon sens. Malheureusement, celui-ci est trop souvent oublié  quand il s’agit de la prévention des blessures.

 

Trop souvent, hélas, les  soins médicaux traditionnels traitent les articulations isolément,  ne tenant pas compte de la vérité fondamentale qu’un  traumatisme à un endroit donné du squelette peut causer des lésions  à une autre partie du corps.

 

En contraste, les ostéopathes  s’attardent à l’interconnection de la structure des os, des muscles  et des articulations. À titre d’expert du bien-être, le  ostéopathe concentre ses  efforts sur les soins à apporter à la personne dans sa globalité, et non seulement sur les articulations.  En fait, il  est spécialement formé pour découvrir les problèmes biomécaniques de votre squelette qui peuvent vous prédisposer aux  blessures.

 

  Commencer par la colonne vertébrale

 

Les ostéopathes utilisent une  approche qui présente de nombreux aspects pour combattre les  problèmes de hanches, de genoux et de chevilles.

 

Premièrement, votre ostéopathe  vérifiera si vous avez des problèmes à la colonne vertébrale.  Pourquoi commencer par la colonne vertébrale? Parce que c’est là que  débutent presque tous les problèmes d’alignement. Les  ostéopathes veillent à   rétablir le mouvement normal des  vertèbres où on retrouve des désalignements. Ces endroits  dysfonctionnels sont appelés subluxations vertébrales.

 

Les ostéopathes sont des experts  pour corriger les subluxations vertébrales par des manœuvres  hautement spécialisées, sûres et efficaces appelées ajustements  ostéopathiques.

 

Pièges de la posture

 

Les ostéopathes sont des  spécialistes de la prévention.  À ce titre,   ils cherchent non  seulement à redonner une posture optimale, mais s’efforcent  également de prévenir les   problèmes d’alignement futurs. Un des  moyens utilisés par les ostéopathes est de découvrir les    instigateurs cachés des déséquilibres de la posture. À ce sujet,  voici quelques suggestions que votre ostéopathe   vous donne pour  vous aider à éviter les pièges menant à une mauvaise posture.

  • Si vous transportez un sac à  main,   choisissez  un modèle « pochette ». Les sacs en  bandoulière peuvent causer de graves dommages  d’alignement vertébral.  Si vous transportez plus que le sac  ne peut contenir (un livre, un lunch,   une paire de souliers,  un lavabo…), optez pour un sac à dos ou si vous devez  absolument prendre un sac en bandoulière, prenez soin  d’alterner l’épaule   sur laquelle vous le portez.

  • Si vous avez un portefeuille  dans la poche arrière de votre pantalon, alternez la   poche dans  laquelle vous le portez. Ne vous asseyez jamais sur un  portefeuille dans votre poche arrière, cette   habitude peut  désaligner vos hanches.

  • Si vous faites du travail de  bureau ou à l’ordinateur, assurez-vous que   votre espace de  travail soit ergonomique. Votre ostéopathe peut vous donner  des recommandations d’ordre   ergonomique.

  • Investissez dans des chaussures  qui vous   donnent un support plantaire adéquat et évitez dans la  mesure du possible les souliers à talons hauts.

  • Les activités sportives qui  impliquent des mouvements répétitifs   comme le lancer ou les  coups de pieds peuvent précipiter le désalignement de votre  posture. Pour éviter ces   problèmes, demandez à votre  ostéopathe des stratégies préventives reliées aux blessures  sportives.

 

Non seulement les ajustements  ostéopathiquees favorisent le bon alignement, mais ils peuvent aussi  agir directement les muscles de vos membres. Tout cela parce que les  muscles s’étendent   de la colonne vertébrale jusqu’aux membres. Par  exemple, on a démontré que les ajustements à la région   lombaire  réduisaient l’inhibition musculaire associée aux douleurs aux genoux  (Journal of Manipulative &   Physiological Therapeutics;  1999; 22(3):149-53).

 

Finalement, les ostéopathes  préviennent les douleurs aux hanches, aux genoux et aux chevilles  par des ajustements précis et en recommandant des exercices   destinés  à rétablir l’amplitude de mouvement de la région blessée. Un  mouvement   amplifié permet au sang et aux nutriments vitaux de  pénétrer dans l’articulation, facilitant ainsi la   guérison. Inégalités de la longueur des jambes   Les inégalités de la longueur des jambes jouent aussi un rôle dans  les problèmes d’alignement   associés à la dégénérescence des hanches,  des genoux et des chevilles. Dans certains cas, une jambe est  «anatomiquement» plus courte que l’autre. Une  orthèse corrige  souvent ce problème. Dans d’autres cas,   une jambe peut paraître plus  courte, même si les deux jambes sont de la même longueur.  On parle    ici d’une jambe courte fonctionnelle. En effet, un déplacement de  posture aux hanches – résultant peut-être d’un désalignement de la  colonne vertébrale  – soulève une jambe. Pour corriger ce problème  fonctionnel de jambe plus courte, il est important d’aller à la  source du problème en rétablissant l’alignement du   dos et des  hanches.

 

En faisant l’analyse de votre  posture, votre  ostéopathe établira s’il y a présence d’une jambe  plus courte que l’autre. S’il identifie une   inégalité de la longueur  de vos jambes, votre ostéopathe prendra les mesures appropriées  pour   corriger la situation.

 

Contrôle de la posture

 

N’attendez pas l’apparition de  blessures aux hanches, aux genoux et aux chevilles pour faire  de la  prévention. Votre ostéopathe peut vous montrer une façon simple  que vous pouvez utiliser comme indice pour   surveiller votre posture.  Si votre posture est anormale, les soins ostéopathiques peuvent vous  aider à regagner un alignement   optimal. Soyez proactif. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour une évaluation de  la posture.

 

 

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :